..



Quand la mer se retire
les envies insolentes
d'équinoxes en désirs
de marées indécentes.

Quand la mer se déchire
de spasmes sous-jacents
équivoques à plaisir
en soupirs indolents.

La mer en devenir
d'extases éclatantes
ne peut plus retenir
explose et se répand.

encorine

..



Sur des mesures à souligner,
deux lignes d'épure dimensionnées

Taille-douce ou dure, humeur poivrée,
salée, cyanure à buriner

Si elle démesure, impressionnée,
noire en gravure et maniérée.

encorine

..



De la Chine aux Cyclades,
du bleu à l'anthracite,
ancrer la Désirade
et bâtir en Espagne.

Des chimères tropicales
aux méduses alambiques,
battre la chamade,
griser la vague à l'âme.


encorine

..



En quelques vapeurs d'oxygène
copiées collées papier carbone
sur mes humeurs de méthylène
en placébo, ma méthadone

Méthode antianxiogène
de ce bleu que l'on me donne
en perfusion dans les veines
mon héroïne, mon laudanum.

encorine

 

..



La mer pastel
un ciel d'éther

La terre passe-t-elle
d'ocres en sienne
de siennes en sable
puis en gris perle

D'arpents en acres
teintes d'aquarelle

Nuances d'albâtre
légères comme l'air

Reflets de nacre

bulles d'atmosphère.

encorine

..



Sur mon carnet de larmes
de fond, se défont
se déforment, se désarment,
d'intenses émotions

Les mots s'entrelacent,
entrepris, entraînés,
les sentiments s'enlacent,
soumis et enchaînés

Passer du rire aux larmes,
virer, tourner en rond,
et revenir au calme,
finir l'introduction

Viendra le développement,
autre conjugaison,
autre temps, autrement,
avant la conclusion.


encorine

..



Rêve perdu d'une nuit blanche
les possibles sont égarés
au petit bonheur la chance
loin devant il est allé

Faisant fi des faux-semblants
fidèle à sa vérité
seul et libre au demeurant
en rêve saura se garder

Encore et toujours vivant
il sera mieux éveillé
tant qu'il ira loin devant
mais pris des réalités.


encorine

..


A l'ombre des pluies mornes
git un soleil noyé
à moins qu'il ne s'endorme
plongé d'obscurité

Quand le matin prend forme
les rêves restent brisés
ils ont passé les bornes
le soleil s'est noyé

Sans aube elles se déforment
les lumières oubliées
deviennent spectres sans normes
d'un soleil délavé.

encorine

 

..


Quelques lignes d'encre violette
quelques mots ténus peut-être
une portée pour une quintette
pleins déliés en notes de tête

Cette mélodie doucement m'entête
ces airs-là de cinq à sept
mélangés d'est en ouest
les parfums d'eau de violette

Bleus et rouges sur ma palette
se composent en un orchestre
dirigé à la baguette
d'un épi de bois violet.

encorine

 

..


Rompu d'un long voyage
fabuleuse épopée

Perdu dans ce naufrage
après les voluptés
entreprises à la nage
aux sirènes enlacées

Loin sur cette plage
des méduses enchantées

Calypso sans mariage
les nymphes abandonnées
Gorgones d'un ciel d'orage
divine randonnée.

encorine

..


Des lents dehors d'hier
aux lendemains chantants
de deux doigts enchantés
toucher les mots d'avant
effleurer la raison
feuilleter les saisons
le temps est imparti
un moment alangui
aux départs imminents
vers des sols éthérés
les notes embaumées
tiendront l'éternité.

encorine

..
 
 

Bleue du ciel.

Je bois le bleu du ciel
aux bulles d'atmosphère
qui pétillent et délayent
les nuages éphémères.

Je fume le bleu pastel
m'enivre de courants d'air
jusqu'à tomber du ciel
et me rouler par terre.

Je goûte les bleus pluriels
et dévore la lumière
en tranche annuelle
d'une douzaine singulière.

Bissextile je m'éveille
aux excès calendaires
grisée du bleu du ciel
et ses vapeurs d'éther.

encorine

1
2