Retour


Lundi 19 juin 2017
..
C'est au soir mordoré
que prendront forme
les strophes atrophiées
des maux difformes

Dans le blanc des nuitées
qui me transforment
en ombre décolorée
et uniforme

Les douleurs dystrophiées
sans réconfort
me laissent désemparée
au moindre effort

À l'aube violacée
c'est tout mon corps
qui finit épuisé
alors je dors...

encorine
Posté à 12:32 - 0 commentaire


Ajouter un commentaire


Votre commentaire sera validé après vérification.

Les champs en gras seront visibles sur mon site

Prénom ou Pseudo (*)
Email (*) 
Site web : http:// 
Message  (*) 
Adresse IP : 54.198.55.167
(*) champs obligatoires